Paysages et Patrimoines

Imaginer des projets en accord avec le paysage

encis-paysages-patrimoine-top

Quel que soit le type de projets concernés (ZAC, lotissement, équipements culturels ou sportifs, parc solaire, parc éolien, ICPE, infrastructures de transport…), le volet paysager est nécessaire à la conception d’un projet ou à la planification d’un territoire au-delà du simple fait de répondre aux conditions réglementaires, le volet paysager permet de réfléchir à un projet d’aménagement cohérent avec le territoire dans lequel il s’insère, en prenant en compte aussi bien la morphologie du site, la trame végétale, son histoire ou les représentations sociales.

Cette démarche est également un atout pour donner une image et un caractère au projet en termes d’architecture, de paysage ou de cadre de vie. L’intégration réussie d’un projet conduit à une meileure acceptabilité de la population riveraine du projet.

encis-paysages-patrimoine-picto

Études et compétences

  • Volets paysagers des études d’impact sur l’environnement
  • Etudes paysagères des dossiers d’urbanisme (PLU, carte communale, SCOT) ou de programmes (ZAC, etc)
  • Etudes en vue de la définition d’Aire de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine ou de chartes paysagères
  • Conception et suivi d’aménagements paysagers : plantations végétales, parcs, espaces naturels, espaces publics, projets touristiques, abords d’équipements, etc
  • Simulations et photomontages
  • Croquis, bloc diagramme, profil de terrain

encis-paysages-patrimoine-etudes2

Volet paysager d’une étude d’impact sur l’environnement

Au-delà du simple fait de répondre aux conditions réglementaires, le volet paysage permet de réfléchir à un projet d’aménagement intégré et respectueux du territoire qui l’accueille.

Une méthode de travail
La perception du paysage est subjective, chacun ayant un avis sur un lieu. Néanmoins, un volet paysager d’une étude d’impact se doit d’être explicite et le plus objectif possible, afin de donner les clés de lecture des enjeux de ce paysage. Pour cela, le paysagiste utilise des méthodes et des outils spécifiques. C’est le rôle des cartes, des photos de terrain, des coupes…

L’état initial
Le paysagiste doit d’abord comprendre et connaître le territoire. C’est l’état initial dans lequel le paysagiste décrit le type de paysage, la géomorphologie du territoire, l’identité et l’utilisation des « lieux », l’activité touristique et culturelle, etc. Cette étape permet également de cibler les enjeux liés au projet, comme par exemple les monuments historiques ou un paysage emblématique qui pourraient être impacté par le projet.
L’étude des structures qui composent le paysage, aussi bien naturelles, humaines que patrimoniales, est nécessaire pour définir les modalités d’insertion adéquates. La construction du projet sur ces bases permet de créerun nouveau paysage respectueux des structures existantes.

L’évaluation des impacts
Ensuite, le paysagiste évalue la manière dont le projet va impacter les éléments étudiés dans l’état initial, en quantifiant les impacts et en les qualifiant. Au-delà des appréciations individuelles, l’évaluation de l’insertion paysagère d’un projet et de ses impacts est principalement basée sur des méthodes d’analyse objectives comme par exemple l’étude des modes de perception, la relation du projet avec les éléments et les structures paysagères existantes, la compréhension des rapports d’échelle, le risque de confrontation entre le projet et des sites patrimoniaux ou emblématiques, les effets sur le cadre de vie.
Plusieurs outils permettent d’apprécier les effets d’un projet sur le paysage : la modélisation du bassin visuel du projet, des profils en coupe, des croquis ou des photomontages.

La proposition de mesures
Enfin, le paysagiste concepteur est en capacité de proposer au maître d’ouvrage des mesures concrètes et chiffrées pour améliorer la qualité paysagère du projet. Cela passe à la fois par l’éventuelle modification du projet ou par l’accompagnement de celui-ci. Ainsi, le paysagiste planifie aussi bien des plantations végétales qu’il programme des aménagements urbains.

Nos atouts et références

  • Une équipe de plusieurs paysagistes aux formations et sensibilités différentes : grand paysage, infographie, végétal, aménagement urbain, etc
  • Des écologues, des géographes, des cartographes pour enrichir les approches
  • Une gande connaissance des paysages du grand ouest de la France
  • Une solide expérience : une trentaine de dossiers paysagers traités
encis-paysages-patrimoine-diaporama1
encis-paysages-patrimoine-diaporama2
encis-paysages-patrimoine-diaporama3
encis-paysages-patrimoine-diaporama4
encis-paysages-patrimoine-diaporama5
encis-paysages-patrimoine-diaporama6